Anthracycline

Les anthracyclines sont une famille de médicaments anticancéreux d'origine naturelle, isolés comme les antibiotiques de micro-organismes, a été découverte en 1963 presque simultanément par une équipe française et une équipe italienne.



Catégories :

Médicament

Recherche sur Google Images :


Source image : stripe.colorado.edu
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le gène HFE comme modificateur génétique de la toxicité des médicaments. La doxorubicine, un antibiotique de type anthracycline, est un médicament d'usage... (source : icm.qc)
  • ... l'utilisation ou non d'une anthracycline est l'expression de la topoisomérase 2, ... Ce médicament, qui agit à la fois sur les récepteurs EGF et les récepteurs... que chez des patientes ayant déjà reçu auparavant des anthracyclines, ... Pour en diminuer la toxicité, un groupe chinois a testé... (source : titan.medhyg)
  • ... sans anthracycline, on peut démontrer que la présence d'une anthracycline est favorable.... qu'aucun malade n'ait été exclu (surtout à cause de toxicité).... efficacité (cf. les médicaments anti-tuberculeux ou la pénicilline !... (source : oncoprof)

Les anthracyclines sont une famille de médicaments anticancéreux d'origine naturelle, isolés comme les antibiotiques de micro-organismes (actinobactéries du genre streptomyces), a été découverte en 1963 presque simultanément par une équipe française et une équipe italienne.

La première anthracycline était la daunorubicine, en particulier active dans les hémopathies malignes (leucémies et lymphomes), alors que la doxorubicine, isolée quelques années plus tard en Italie, est aussi active dans les adénocarcinomes et les sarcomes : on la considère comme le chef de file de ces médicaments.

Deux objectifs ont guidé la recherche de nouvelles anthracyclines : découvrir des molécules ne présentant ni chimiorésistance croisée avec les premières, ni toxicité pour le cœur. Plus de sept cents molécules ont été isolées, soit à partir de souches de streptomyces, soit par modifications chimiques des premières anthracyclines, mais seules quelques-unes sont devenues des médicaments : l'épirubicine, la pirarubicine, l'idarubicine, la zorubicine et l'aclarubicine.

Le suffixe rubicine rappelle leur couleur rouge intense. Les anthracyclines s'intercalent entre les paires de bases azotées de l'ADN et inhibent l'activité de la topoisomérase II, d'où le nom d'intercalants donné à ce groupe de substances ; la majorité d'entre elles forment des radicaux libres oxygénés responsables de leur toxicité, mais probablement pas de leur activité anticancéreuse. Ces composés s'administrent par voie veineuse stricte, en injections rapides, pour éviter une extravasation à côté de la veine, qui endommagerait les tissus. Outre leur toxicité pour les cellules sanguines et les muqueuses du tube digestif, les anthracyclines ont une toxicité cardiaque cumulative qui limite leur utilisation à long terme.

Sources

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Anthracycline.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu