Répartition pharmaceutique

La répartition pharmaceutique est le nom donné en France et dans certains dispositifs de santé au dispositif de grossistes des médicaments, nommés "grossistes-répartiteurs", qui se situent entre les laboratoires pharmaceutiques et les officines de pharmacie.



Catégories :

Médicament - Pharmacie

Recherche sur Google Images :


Source image : www.viadeo.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • en répartition remboursables/non remboursables. Source : Analyse des ventes de médicaments aux hôpitaux ainsi qu'aux pharmaciens en .... Les actuels répartiteurs pharmaceutiques... 5 - Source : Les Echos du 18 Juin 2008 : Biotechnologies... (source : eurasante)
  • La reconfiguration de la distribution pharmaceutique en France s'accélère... La transformation du métier des grossistes- répartiteurs, qui élargissent... Cette étude dresse un état des lieux de la distribution du médicament en France en 2008.... mises en œuvre par les dépositaires et les groupes de répartition, ... (source : eurostaf)

La répartition pharmaceutique est le nom donné en France et dans certains dispositifs de santé au dispositif de grossistes des médicaments, nommés "grossistes-répartiteurs", qui se situent entre les laboratoires pharmaceutiques et les officines de pharmacie.

Un métier encadré par la loi

Ce métier qui touche à la santé publique est particulièrement contrôlé :

Pour tout autant, la vente directe des laboratoires pharmaceutiques a tendance à s'accoître dans les années 2000. Elle représente en 2007 15% du chiffre d'affaires du médicament remboursable, contre 9% en 2002[3].

Economie du métier de la répartition

Les répartiteurs se financent en prélevant 2, 4% du prix public du médicament, les reste du prix se répartissant entre le laboratoire (66, 3%), l'officine pharmaceutique (24, 5%) et les taxes[4].

En 2008, le gouvernement français veut diminuer les marges de cette industrie, ramenant la marge brute de 6, 2% du chiffre d'affaires à 5, 8%[5] pour financer le déficit de la Sécurité sociale.

Les répartiteurs versent une contribution à l'agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss).


Le métier de la répartition pharmaceutique en France a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires estimé à 17, 3 milliards d'euros[6].

Les principaux répartiteurs en France

Les principaux grossistes répartiteurs en France en 2006 sont[7] :

Notes et références

  1. Les Echos, 5 février 2008, page 27
  2. Les Echos, 5 février 2008, page 27
  3. Les Echos, 5 février 2008, page 27
  4. Les Echos, 5 février 2008, page 27
  5. Les Echos, 5 février 2008, page 27
  6. CSRP, in Les Echos, 5 février 2008
  7. CSRP in Les Echos, 5 février 2008, page 27

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9partition_pharmaceutique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 12/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu